La Recherche et le Repérage automatisé:

La norme Z39.50

présenté par

Jean-Eudes Bériault

Bibliothèque nationale du Canada

dans le cadre du 22e Congrès annuel de l'ASTED, Octobre 1995

Résumé: La communication d'ordinateur à ordinateur a ouvert un champs illimité de possibilités pour la recherche. Adoptée en 1992, la norme Z39.50 a été développée afin de surmonter des problèmes associés à la recherche et le repérage dans plusieurs bases de données. Cet exposé présentera la norme Z39.50 et fera le point sur les différentes implantations de la norme qui ont vu jour.

Texte de la Présentation

Introduction(Acétate - 2)

Bien qu'il soit techniquement assez facile d'interconnecter des systèmes informatiques, il faut, en tout premier, surmonter les difficultés et les obstacles que représentent les différentes marques de fabrication, l'incompatibilité des logiciels, les différents modes de télécommunication, la multiplicité des transporteurs électroniques en plus des divers types de réseaux, chacun doté de ses propres caractéristiques de fonctionnement.

L'adoption par les différents fournisseurs et institutions du modèle d'Interconnexion des systèmes ouverts (OSI) ou la communication d'ordinateur à ordinateur a ouvert de nouvelles possibilités pour la recherche dans des bases de données externes. Par conséquent, un utilisateur, habitué à utiliser une syntaxe de recherche propre à son système, est confronté à la nécessité d'apprendre les commandes et les procédures de recherche propres à chacune des bases de données externes qu'il désire consulter. Compte tenu du grand nombre de bases de données, on peut difficilement concevoir que chaque utilisateur puisse exploité pleinement toutes ces sources nécessaires à son travail. Le protocole de recherche et de repérage, c'est-à-dire la norme Z39.50, a donc été développé dans le but de résoudre les problèmes que posent la recherche dans plusieurs bases de données.

Norme Z39.50 - Description(Acétates - 3 à 6)

Le protocole Z39.50 a été adopté en 1992 par la National Information Standards Organisation (NISO). La National Information Standards Organisation (NISO) est la filiale de l'American National Standards Institute (ANSI) lequel est responsable de la normalisation en ce qui a trait aux bibliothèques, aux services d'information et aux maisons d'édition. Ce protocole normalise les messages échangés entre le système d'origine et le système cible, mais aussi la sturcture et la sémantique de la recherche, la séquence des messages échangés et le mécanisme des notices retournées. Z39.50 peut-être utilisée dans le cadre de nos fonctions de bibliothèques qui requierent la recherche dans des bases de donées, c'est-à-dire le catalogage, le prêt entre bibliothèques, la référence, etc. La norme Z39.50 peut être utilisée avec des bases de données bibliographiques mais aussi avec d'autres types comme par exemple les bases de données textuelles. Z39.50 correspond au modèle client/serveur, selon lequel deux ordinateurs agissent conjointement dans une interaction de pair à pair et où chaque ordinateur doit exécuter des tâches bien spécifiques dans le cadre de chaque fonction. Plus explicitement, dans une interaction de type Z39.50, le système d'origine, qui fait partie intégrante du système local, accomplit toutes les fonctions de télécommunications se rapportant à l'initialisation de la recherche, à la transmission de la recherche et à la demande de notices acheminées au système serveur externe. D'autre part, le système cible joue un rôle d'interface avec la base de données et répond aux messages reçus du système d'origine, tel que de transmettre les notices qui correspondent à une recherche.

Ainsi, le grand avantage du protocole est de permettre à un utilisateur d'effectuer une recherche sur un système étranger à partir de son propre poste de travail, tout comme s'il travaillait dans sa propre base de données. La recherche effectuée sur le système local est traduite par le système d'origine selon la syntaxe proposée par le protocole Z39.50 puis transmise au système cible. Une fois le système cible atteint, la recherche exprimée selon cette syntaxe inter-systèmes est traduite à nouveau selon la syntaxe de la base de données du système cible. Cette recherche est alors traitée par le système cible comme tout autre recherche dans la base de données. Le résultat de la recherche est ensuite retransmis au système d'origine qui présentera le résultat dans le format connu par l'utilisateur.

Z39.50 - Messages(Acétates - 7 à 10)

Le protocole utilise une syntaxe uniformisée lui permettant d'acheminer des messages "codés" que chacun des systèmes peut comprendre et exécuter. Ces messages transmettent les instructions et les données requises pour exécuter des fonctions par l'un ou l'autre des systèmes. Ces messages correspondent à différentes transactions exécutées lors de cette interaction inter-systèmes.

Voici quelques exemples de transactions ou messages entre le système d'origine et le système cible.

INITIALISATION ("INIT") (Acétate - 7)

Le système d'origine demande d'établir une session Z39.50 avec le système cible. Dans le cadre de l'initialisation, on détermine entre autres les messages qui seront utilisés, la version et la dimension maximum des messages.

CHERCHER ("SEARCH") (Acétate - 8)

Le système d'origine spécifie la(les) base(s) de données à consulter, la recherche à effectuer et les détails de la recherche. Le système cible répond par un état de la recherche (Échec ou succès); dans le cas, où la recherche est un succès, le système cible retourne les notices ou le résultat de la recherche au système d'origine.

PRÉSENTER ("PRESENT") (Acétate - 9)

Le système d'origine spécifie le nombre de notices à transmettre à partir du résultat de la recherche, la composition des notices, soit complètes ou brèves, et la syntaxe préférée des notices. Le système cible répond en transmettant les notices demandées ou s'il y a eu un problème, un diagnostic de la situation.

SUPPRIMER LE(S) RÉSULTAT(S) ("DELETE-RESULT-SET")

(Acétate - 10)

Le système d'origine demande de supprimer un ou plusieurs résultats sur le système cible. La réponse du système cible inclut l'état de l'opération.

CONTRÔLE DE L'ACCÈS ("ACCESS CONTROL") (Acétate - 10)

Le système cible demande des renseignements de validation (e.g. mot de passe) après avoir suspendu une demande du système d'origine. Le système d'origine détermine si la session suspendue sera reprise.

CONTRÔLE DES RESSOURCES ("RESOURCE CONTROL")

(Acétate - 10)

Le système cible informe le système d'origine des ressources utilisées jusqu'à présent ou projetées, comme par exemple combien d'argent a été dépensé, après la suspension d'une demande du système d'origine. Le système d'origine répond en déterminant si la session suspendue sera reprise.

Z39.50 (Version 3) (Acétate - 11)

La présente version approuvée du protocole Z39.50 est la ANSI/NISO Z39.50-1992, aussi connue comme la version 2. Approuvé par la NISO en 1992, le protocole permet l'exécution des services de bases des fonctions de la recherche et de repérage bibliographique, principalement des notices bibliographiques en format MARC. La norme permet de créer des recherches simples aussi bien que complexes et utilisant une vaste gamme de qualificateurs et de termes de recherche. Toutefois, la version 2 ne permet pas d'appuyer certaines fonctions disponibles dans certains systèmes sophistiqués. Les développeurs de la norme Z39.50 ont donc préparé une autre version de la norme, la version 3, qui inclut plusieurs autres caractéristiques afin d'appuyer les recherches bibliographiques et non-bibliographiques. La version 3 de la norme Z39.50 vient tout juste d'être approuvée par la NISO, soit au printemps de 1995. Elle inclut entre autres les services suivants: trier, balayer et segmenter un résultat, et le service expliquer qui permettra au système cible ayant implanté ce service d'informer plus facilement le système d'origine de détails sur leur système, comme par exemple la configuration, les paramètres et les attributs de leur système.

Avantages de la norme(Acétates - 12 et 13)

La norme Z39.50

- Permet la recherche et le transfert des notices entre les systèmes indépendamment des logiciels ou matériels utilisés;

- Fournit un accès simplifié à des bases de données à distance grâce à une interface unique;

- L'interface utilisateur est indépendante du système d'origine;

- Réduit considérablement le besoin d'apprendre les procédures ou les syntaxes de recherche de plusieurs bases de données;

- Réduit la quantité de formation;

- Peut-être utilisée pour transférer différents formats.

GROUPE D'IMPLANTATION DU Z39.50 (Z39.50 IMPLEMENTORS' GROUP - ZIG) (Acétate - 14 à 16)

Le groupe d'implantation du Z39.50 ou le Z39.50 Implementors Group est responsable de la mise en application de la norme NISO Z39.50. Le Z39.50 Implementors Group (ZIG) qui se réunit trois à quatre fois par année a pour principal objectif d'encourager l'utilisation de ce protocole, d'établir un modèle fonctionnel définissant les options adoptées par le groupe et de contribuer au processus de normalisation. Il sert aussi de tribune permettant aux organismes qui cherchent à appliquer ce protocole d'exprimer leurs préoccupations et d'élaborer des solutions qui contribueront à l'interaction des divers applications.

Le groupe réunit d'importants fournisseurs de services bibliographiques, comme l'OCLC, l'ISM et le RLIN, de nombreuses bibliothèques universitaires, comme celle de l'université Acadia, de l'université de la Colombie Britannique, des concepteurs de systèmes de bibliothèques, comme Ameritech Library Services, DRA Information Inc., Geac Inc., Innovatives Interfaces Inc., la Library of Congress et la Bibliothèque nationale du Canada

ACTIVITÉS D'IMPLANTATION - BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DU CANADA (Acétates - 17 à 19)

- Logiciel générique

Afin de promouvoir l'utilisation du protocole de recherche et de repérage au Canada, la Bibliothèque nationale du Canada, l'université Acadia, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse et l'Agence de promotion économique du Canada atlantique ont contribué financièrement au développement d'un logiciel générique basé sur le protocole de recherche et de repérage.

Ce logiciel générique est disponible depuis plus de deux ans déjà à toute bibliothèque, organisme ou système de bibliothèque afin de faciliter l'intégration du protocole au système propre à cette institution.

L'ensemble de logiciels se compose des éléments du logiciel d'origine et du logiciel cible. D'une part, le système d'origine est un logiciel modulaire, qui peut être utilisé sur un PC, un Apple MacIntosh ou un poste de travail Unix avec x-Windows. Les services de communication utilisent TCP/IP. D'autre part, le logiciel cible, en application sur Unix, intègre toutes les caractéristiques du rôle cible définies par la norme Z39.50. Le logiciel cible comprend une interface de communication pour TCP/IP.

Le logiciel et la documentation sont disponibles sur le réseau Internet à l'aide du protocole ftp

Pour accéder: FTP ftp.nlc-bnc.ca

Nom d'utilisateur: Anonymous

Mot de passe: guest

Répertoire: public/irtool

- Projet du Z39.50 d'AMICUS

Le nouveau système de la BNC, AMICUS, qui a remplacé DOBIS, intégrera le protocole de recherche et de repérage. La Bibliothèque nationale mettra en oeuvre un projet avec un groupe canadien de compagnies et d'institutions ayant implémenté le système d'origine Z39.50. Le groupe pourra chercher AMICUS en tant que système cible ayant implanté la norme Z39.50. Le projet examinera un nombre de questions se rapportant à l'utilisation de la norme pour accéder à AMICUS. Les résultats permettront à la BNC d'améliorer ses services grâce à l'utilisation de la norme.

CONCLUSION

L'utilisation du protocole de recherche et de repérage se répandra de plus en plus ainsi que l'atteste le nombre croissant de systèmes implantant la norme. Le principal avantage du protocole est de favoriser le partage des ressources en facilitant, par la normalisation, la recherche d'informations dans différents types de bases de données, en plus d'accroître l'efficacité du personnel effectuant ce travail.

Enfin, les réalisations en matière d'interconnexion démontrent bien que la Bibliothèque nationale du Canada maintient les engagements qu'elle a pris pour assurer la mise en commun des ressources de bibliothèques. Il est important que les bibliothèques participent à toute initiative de partage des ressources afin que tous les besoins soient pris en ligne de compte.